La Chapelle Saint-Nicolas à Gausson (Côtes d'Armor)

 

 

Une chapelle est déjà mentionnée dans un acte du 20 avril 1429. Celle qu'on peut découvrir aujourd'hui aurait été construite sur un plan rectangulaire, par la famille noble de Boisboissel du manoir de Kercarantel. Bâtie à flanc de coteau, elle est en granit, orientée à l’Est, et montre un chevet droit, fait de pierres de taille d'une assez belle structure. Il est couronné d’une chevronnière aux crochets sculptés et renforcé à sa base par quatre contreforts, dont les deux du milieu sont réunis par une voûte sous laquelle surgit une source.

La fontaine Saint-Avit, en granit, mentionnée dès 1489, a été reconstruite au 17e siècle. L’eau est recueillie dans un bassin rectangulaire protégé par une niche, pour être ensuite conduite à un lavoir. Elle était très fréquentée autrefois par les pèlerins car elle était réputée pour guérir les maladies infantiles comme les coliques, les crises nerveuses et les convulsions qu’on appelait d’ailleurs « mal de St Nicolas ». On venait y baigner les enfants qui tardaient à marcher. On les posait dans la fontaine, dans l’espoir de les voir devenir plus vigoureux, et on implorait St Nicolas pour les placer sous sa bienveillante protection.

http://gausson.histoire.overblog.com/

J'ai réalisé cette peinture, pour l'offrir en présent à une personne qui naquit dans ce village...

Grâce à une photo carte-postale en noir et blanc, j'ai pu imaginer la vie d'autrefois..

Cette oeuvre a été traité normalement à la peinture à l'huile de chez Winsor & Newton ainsi qu'avec ses liants et diluants...

Faite aux pinceaux, la toile s'est organisé en devant de la dite chapelle...

J'ai voulu, à un moment donné de l'évolution, apporter une touche locale et historique, car la personne recevant cette toile, avait dans sa plus tendre enfance, gardé une vache au coeur de ce petite village....

Donc, une vache est apparue avec une jeune adolescente au beau liieu du chemin représenté sur cette peinture...

Mais, n'étant pas satisfait de mon travail, je décidais de retirer cet ensemble de la scène....

Au final, après maintes rebondissements, la toile est arrivée à terme...

Cette oeuvre est en exposition dans une demeure en région Parisienne....

Je vous la laisse découvrir, LM.

25